Je souhaite être tenu informé à propos de cette campagne et à propos d’autres campagnes de l’Académie Belge de Pédiatrie par e-mail.

Nouvelle législation

Le 1er janvier 2019 entrera en vigueur un nouveau mode de financement des hôpitaux. La ministre de la Santé, Maggie De Block, a décidé que des interventions très similaires (pose d’une prothèse du genou, une appendicectomie, etc.) entreraient désormais dans les soins dits « soins à faible variabilité ». Cela signifie que les hôpitaux et les médecins reçoivent un montant forfaitaire fixe pour ces interventions.

La santé du nouveau-né ne compte pas

Les accouchements considérés comme normaux tombent également sous ce système. Le problème ? C’est uniquement l’état de santé de la maman qui est pris en compte, quels que soit les problèmes rencontrés par le nouveau-né. L’état de santé du bébé est automatiquement lié à celui de sa maman et ne sera plus pris en compte à partir du 1er janvier 2019.

« C’est uniquement l’état de santé de la maman qui est pris en compte, quels que soit les problèmes rencontrés par le nouveau-né. L’état de santé du bébé est automatiquement lié à celui de sa maman et ne sera plus pris en compte à partir du 1er janvier 2019. »

DISCRIMINATIon

Ici une seule conclusion est possible : un bébé qui vient au monde après un accouchement considéré comme normal n’est pas perçu comme un individu à part entière. Ce n’est pas un patient avec ses propres droits. Il n’y a qu’un seul mot pour cela : Discrimination.

Des ressources supplémentaires sont nécessaires

Insuffisance pondérale à la naissance, troubles respiratoires ou digestifs, infections, troubles métaboliques ou problèmes neurologiques …, même si la maman est en bonne santé les bébés peuvent être touchés. Nés prématurément ou lors d’un accouchement difficile, certains doivent être perfusés ou réanimés. Ils ont besoin de soins adaptés qui nécessitent des moyens adaptés. Ces moyens ne sont plus prévus dans la nouvelle proposition de financement.

Ce n’est pas possible ?

01

Vous trouvez qu’il est fondamental que chaque nouveau-né soit considéré comme un individu ?

02

Que le gouvernement reconnaisse les préoccupations des pédiatres et des parents ?

03

Qu’il doit prendre les mesures appropriées dans ce dossier ?

04

Rendez à chaque nouveau-né un visage expressif.

Signez la pétition

Lisez la pétition déposée par les pédiatres à la ministre de la Santé, Maggie De Block.

 

Lisez la lettre ouverte déposée par les pédiatres à la ministre de la Santé, Maggie De Block.